Le savon de chez nous

Savon de le Pradet

A le Pradet comme à Marseille  toutes nos familles ont utilisé et utilisent des cubes de savon de Marseille, que se soit pour le linge, je me souviens de ma grand-mère, au jardin et à la maison. Ringardisé par la pétrochimie et laissé pour compte nous en redécouvrons aujourd'hui toutes les vertues :

  • hypoallergénique, il est de plus en plus recommandé par les dermatologues car il ne contient aucun allergène, colorant ou conservateur. Il est parfait pour laver le linge de bébé ou des personnes présentant des tendance allergiques.
  • désinfectant, le savon à l’huile d’olive est conseillé en traitement d’eczéma et de petites plaies. 
  • naturel, il n’irrite pas la peau et la laisse respirer ! Comme il n’est composé que d’huiles végétales, il ne dessèche pas la peau, ne bouche pas les pores et évite la formation de bouchons de sébum.

Mais prudence, 95% des savons étiquetés "Savon de Marseille" sont des contrefaçon, il ne reste aujourd'hui plus que trois savonneries élaborant, à partir des produits de base, du "savon de Marseille" : 

                        (Un indice pour différencier le vrai du faux: Le savon de Marseille ne contient  ni de parfum ni de colorant; jamais ... )

  1. La savonnerie Marius Fabre à salon de provence http://www.marius-fabre.com/fr/
  2. La savonnerie Le fer à Cheval à Marseille http://www.savon-de-marseille.com/  
  3. La savonnerie Le serail également à Marseille http://www.savon-leserail.com/

 

Une longue histoire :

Disposant des matières premières en abondance, huile d’olive, soude et sel de Camargue, la Provence devient dès le Moyen Âge la région de la savonnerie par excellence.

Carrefour de tous les échanges, Marseille s’impose au 17ème siècle comme le premier fabricant français de savon, suivie par Salon-de-Provence, puis Toulon.

En 1688, par l’édit de Colbert, Louis XIV institutionnalise le savon de Marseille, en fixant ses règles de fabrication : outre la cuisson dans de grandes chaudières, obligation est faite de n’utiliser comme huiles végétales que des huiles d’olive pures, proscrivant toute graisse animale. Cet édit permit au savon de Marseille d’acquérir une renommée qui ne devait plus le quitter.

La révolution industrielle :

Sous l’influence du développement industriel et colonial de la seconde moitié du 18ème siècle, la production double et les conséquences sur le trafic maritime lient définitivement au nom de Marseille un produit initialement régional.

Le 19ème siècle est marqué par les progrès de l’hygiène, de la technologie (vapeur, électricité, mécanisation), de la chimie, du chemin de fer.

Malgré ces avancées et les débuts de la publicité à l’aube du 20ème siècle, la concurrence internationale s’affirme et annonce le déclin des prochaines décennies.

 

L’âge d’or du savon de Marseille :

Le 19ème siècle et le début du 20ème siècle signent l’âge d’or du savon de Marseille, le « 72 % d’huile, Extra pur ».  Marseille et Salon-de-Provence prospèrent grâce à l’industrie de la savonnerie et de l’huilerie, moteurs de l’économie régionale.

Les années 1940 marquent la fin de la période faste : l’industrie de la savonnerie ne cesse de décliner dans la région marseillaise.

Ce déclin a plusieurs causes, telles que l’apparition des détergents de synthèse et la généralisation de la machine à laver, le développement des grandes surfaces, la création de nouvelles savonneries dans des régions extra-méridionales, la chute de l’Empire colonial français.

Trucs et astuces du savon de Marseille :

 

 Pour la toilette

Prend soin des peaux les plus sensibles. Recommandé par les dermatologues en cas d’intolérance aux savons et bases lavantes de synthèse.

 Pour le linge

Il lave en douceur tous les textiles et en particulier le linge délicat (vêtements de bébé, soie, dentelle, laine…). Idéal pour les taches difficiles et les cols de chemise.

 Comme détachant

Une tache frottée avant la lessive à l’aide d’un savon légèrement humide sera enlevée plus efficacement qu’avec tous les détergents synthétiques .

 Pour les plaies

Le savon de Marseille nettoie les petites plaies et les écorchures.

 Comme dentifrice

Il est très bon pour les gencives et rend les dents propres et blanches.

 Contre les crampes

Un cube ou un morceau de savon de Marseille placé au fond du lit est très efficace pour soulager crampes et rhumatismes.

 Contre les mites

Suspendre une “tranche” de savon de Marseille dans votre armoire pour éloigner les mites.

 

Texte provenant du site  "La savonnerie Marius Fabre " http://www.marius-fabre.com/fr/