Noël en Provence par Le Mas de la Gavaresse

vacances de noël le pradet location

 

Le Noël provençal, riche de symboles, empreint de croyances et de présages, est un moment de rencontre et de partage : cette fête permet d’évoquer les traditions qui lui donnent un sens et permet à chacun de retrouver ses racines.

 

 Le blé de la Ste Barbe 

Le 4 décembre, il faut faire germer des graines de blé dans trois soucoupes couvertes de coton humide. Si les tiges poussent drues, l'année sera prospère. Ces petits champs miniatures prendront place ensuite dans la crèche familiale.

 La crèche

Pour préparer la crèche, de nombreuses foires aux santons ont lieu dans toute la Provence dès mi Novembre. Le vrai santon, ("Santoun" : petit saint en provençal) est en argile, il est crée artisanalement à la main.

La crèche authentique est une représentation du village provençal et de son petit monde.

La veillée de Noël : le gros souper, la messe et les treize desserts

 Le gros souper est servi le soir de Noël, avant de se rendre à la messe de minuit.

 Il y a une symbolique derrière chaque plat et les chiffres sont importants : 3 représente la Sainte Trinité, 7 plats représentant les 7 douleurs de Marie, 13 desserts représentants le Christ et ses apôtres.

La table est dressée avec le plus beau service, sur 3 nappes blanches, posées les unes sur les autres. On ajoute un couvert en plus du nombre de convives : c’est le couvert du pauvre (qui peut être un défunt, un mendiant demandant l’aumône ou encore un villageois esseulé).

Un chandelier composé de trois bougies éclaire la table, symbolisant les trois temps : le Passé (en souvenir des proches décédés), le Présent (en témoignage de fidélité aux parents et amis) et le Futur (dans l’espérance des naissances à venir).

On dispose aussi les trois écuelles de blé de la Ste Barbe, qui rappellent de nouveau la Ste Trinité ainsi que l’Espérance.

Paradoxalement, le Gros Souper est traditionnellement composé de 7 plats maigres ; c’est un repas copieux par le nombre de plats proposés.

 La messe de minuit

La messe peut-être célébrée de bien des façons : en Provençal, accompagnée de galoubet et tambourin joués par le tambourinaire (prononcer tambourinaïré), accompagnée d’une crèche vivante et (ou) de la cérémonie du Pastrage (un agneau est apporté en offrande ; il ne lui arrivera rien de fâcheux). Elle peut-être accompagnée d’une pastorale : une représentation de la nativité chantée et jouée en provençal par des acteurs costumés traditionnellement. La plus connue est la pastorale Maurel mais il en existe plus de 200 versions !

 Les treize desserts

 Les treize desserts représentent le nombre de convives lors de la Cène. Ils sont servis au retour de la messe de minuit et sont accompagnés d’un vin chaud, en référence au Christ…et pour se remettre de la température extérieure !

 La pompe à huile : c’est un gâteau parfumé à la fleur d’oranger ou à l’anis(appelée aussi fougasse ou gibassier)

 Les 4 mendiants :

- noix ou noisettes (ordre des Augustins)

- amandes (ordre des Carmélites)

- figues sèches (ordre des Franciscains)

- raisins secs (ordre des Dominicains)

 Les pénitents :

- nougat noir (pénitent noir)

- nougat blanc (pénitent blanc)

 Symbole du Christ venu d’Orient

- les dattes

 Les fruits

- Les pommes et les poires

- Le melon d’eau

- Les oranges ou mandarines

- Les raisins blancs

- La confiture ou pâte de coings

 Chaque convive se doit de goûter chacun des desserts, qui resteront ensuite 3 jours sur la table.

 Essayez donc un No"el au soleil au Mas de la Gavaresse Le Pradet, traditionnellement le repas de midi se prend en terrasse ainsi que souvent l'apéritif du souper

Bon nové e bon bout d’an !